1 an d'Actualutte : 100 000 abonnements numériques offerts !

Le 3 mai prochain, le journal Actualutte fêtera sa première année d'existence ! A cette occasion, nous avons décidé de vous offrir 100 000 abonnements numériques d'une durée de 3 mois afin d'essayer Actualutte, de l'adopter. Cette offre prendra fin le 15 mai. En savoir plus : http://actualutte.info/1an
Tunisie : Les blogueurs contribuent au projet de constitution © hypnocreative - Fotolia.com
28 mars 2012 Écrit par  Ahmed Medien

Tunisie : Les blogueurs contribuent au projet de constitution

Le 23 novembre 2011, les Tunisiens ont élu une assemblée ayant pour mission de jeter les bases de la nouvelle constitution, après la chute du régime de Ben Ali. Aujourd'hui, cinq mois après, cette assemblée commence seulement à étudier les avant-projets. Des désaccords sur le premier article de la constitution ralentissent déjà les travaux. C'est l'Islam et la question de l'identité arabe qui est au coeur des débats de la nation.

Mohamed El Cherni a pris l'initiative de proposer dans son blog, bidules8 [en arabe], le texte des trois premiers articles. Dans son message , El Cherni propose que la Tunisie demeure un Etat dont la religion est l'Islam et la langue officielle l'arabe. Il met l'accent également sur l'ouverture de la Tunisie aux autres civilisations et à la culture des pays voisins et précisément aux cultures nord-africaine, africaine, arabe, méditerranéenne et européenne. Dans son premier article, El Cherni nous rappelle également le dessin du drapeau tunisien. Cette initiative fait probablement référence à la discrétion de ce drapeau, mise en cause par un étudiant religieux, qui l'avait descendu pour le remplacer par le drapeau salafiste.

El Cherni suggère que le second article soit dédié à la protection des libertés et de la dignité de tout citoyen tunisien. Il écrit :

حق الحياة و العيش الكريم و الملكية و التقاضي و الدفاع والنفاذ إلى المعلومة و المساواة في العمل و الصحة والتعليم
سلامته الجسدية وعدم تسليط أي شكل من أشكال التعذيب الجسدي أو النفسي
حرية المعتقد و التعبير و الصحافة و النشر و التنقل و التظاهر والعمل النقابي و التجمع في احزاب ومنظمات وجمعيات وتعاضديات وجماعات ونقابات.
دون تميز على أساس دين أو لون أو جنس أو جهة وفي إطار سلمي و ما دامت لا تدعو للكراهية والعنف والإقتتال و تحترم مبادئ الحرية و المساواة.
- Droit à une vie décente, à la propriété, la justice, la protection, la liberté de l'information et de l'Internet, droit à l'égalité face à l'emploi, à la santé et à l'éducation.
- Droit à la sécurité des personnes et interdiction de toute forme de torture physique ou psychologique.
- Liberté de croyance, d'expression, liberté de la presse, de l'édition, liberté de se déplacer, de manifester, de se syndiquer, de se réunir en partis politiques, en associations, en collectivités et en syndicats et cela sans distinction de religion, de couleur, de sexe ou d'origine régionale. Tout cela à la condition de ne pas appeler à la haine, à la violence, aux conflits, ni de priver quiconque des droits fondamentaux de liberté et d'égalité.

Le troisième article souligne le fait que la Tunisie reste une république démocratique, ce qui implique le pluralisme et l'alternance pacifique du pouvoir. La République approuve la séparation des pouvoirs et considère comme un crime toute tentative de remise en cause des fondements de sa Constitution.

L'opposition apparente entre les extrêmes du monde politique est le reflet d”une cassure à l'intérieur de la société tunisienne et de l'absence d'une action véritable qui favoriserait une compréhension mutuelle. Nous constatons qu'une fois encore, c'est la communauté des internautes qui prend position et pousse les dirigeants politiques à faire les meilleurs choix pour la Tunisie.



1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Mariem 30 mars 2012 Mariem

    Autant je trouve l'initiative de M. Cherni admirable, autant je note nombre d'incoherences juridiques (navree, je suis une Constitutional Law Nerd :) ) dans le texte, a moins qu'il ne s'agisse la d'erreurs de traduction de la redaction d'ActuaLutte.
    En effet: il serait fort difficile de concevoir la Tunisie comme Etat laique, si on ajoute immediatement apres que la religion de l'Etat est l'islam. Ces deux concepts sont diametralement opposes. Trouvant cette incoherance assez surprenante, j'ai alors jete un coup d'oeil au blog de M. Cherni afin d'acceder a l'original de sa proposition d'article en arabe. Il y est ecrit :" تونس دولة مدنية حرة مستقلة الإسلام دينها" ce qui traduit signifie "La Tunisie est une Societe Civile libre et independante, sa religion est l'islam". Il n'y a aucune reference a un Etat laique dans le texte! Pourquoi alors cet ajout par la redaction d'ActuaLutte? Ou alors ne serait-ce qu'une erreur? Dans ce cas la, il serait bienvenu de la corriger afin de preserver le professionalisme du site. Aussi, la Tunisie n'est PAS une societe civile. C'est un Etat, notion qui englobe le Peuple-Nation, le Territoire, le Gouvernement.

    J'ajouterais qu'une Constituion, pour qu'elle soit immuable a travers le temps, tout en s'adaptant aux evolutions de la societe qu'elle encadre, se doit de prodiguer des droits larges aux citoyens. Ici, le droit a l'egalite ne semble pas absolu, car uniquement evoque dans le cadre de l'emploi, l'education et la sante. quand est-il des autes pans de la societe? L'egalite base des droits fondamentaux de l'homme peut-elle etre limitee?

    La liberte d'expression et la liberte politique devraient etre deux notions a part entiere, differenciees, sans qu'il soit necessaire de donner des exemples. La constittuion, une fois encore, est la pour regir tout un Etat, et non une liste exhaustive de cas.

    Sur ce, je retourne travailler.
    Chere redaction, il serait opportun de corriger l'erreur que j'ai souligne. Par ailleurs, signaler aux lecteurs que vous avez corriger votre erreur ne fera que renforcer votre credibilite et votre ethique journaliste. Conseil de citoyenne avertie!

    P.S. : Je suis navree des erreurs d'accentuation apparaissant dans ce billet, je redige avec un clavier international - QWERTY et non AZERTY - sans les accents donc.

    Mariem

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Journal édité par Médialutte.

Dépôt légal en novembre 2011.

ISSN : ISSN 2119-937X.

Copyleft Médialutte

Nouvelles du monde

Société

  • Politique
  • Résistances
  • Economie/social
  • Ecologie
  • Idées
  • Débats

Contributions

  • Politique
  • Résistances
  • Economie/social
  • Ecologie
  • Idées
  • Débats
Compteur de visite FERank
Sitemap